Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Coup de Bec

 

Yuio
canard
et crayons
 
face.jpg
enveloppe.gif++ 00 32 81 41 38 22

(travail uniquement)

 

enveloppe.gifmail

enveloppe.gifUn petit clic sur
les carrés et vous

arrivez sur mes

books virtuels









 *NEW*
Capture d’écran 2010-06-21 à 20.45.48
*NEW*
Capture d’écran 2010-06-21 à 20.47.12
*NEW*
Capture d’écran 2010-06-21 à 20.47.32

- - -
Un simple clic sur
les liens externes
et vous me découvrez
encore plus.


- ITW du cafésalé -
- Source Wikipédia -

- - - - -

Yuio on Facebook

Dernières Publications

 

 

jade 320 u six pieds sous terre bd

 

CFSL-artbook-4-ankama

 

images

 

J606Ucouv300

 

Capture d’écran 2010-08-23 à 07.02.57

 

Capture d’écran 2010-08-23 à 07.02.42

 

cfsl artbook3

 











Références

Milan,Turbulence Presse, Plato magazine, Averbode, Erasme, Labor, Van In, Dargaud, Vents d'Ouest, Delcourt, Glénat, Soleil Editions, Dupuis, Petit à petit, Corporate Fiction, Picto Communication, Megaram, Ifood, un pas plus loin, Speculoos, Communauté française, Ville de Namur, Mutualités Chrétiennes, Mutualités Socialistes, Oxfam, T.E.C, ND, Axiom, ImageComics.
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 09:14

Communiquer, dans beaucoup de cas, c’est la clé de voûte d’une bonne construction. Professionnelle, familiale, sociale: c’est vraiment LA chose à privilégier afin de pouvoir être au minimum compris ou soutenu par quelques uns.

Communiquer ça demande du temps. Beaucoup de temps parce que l’on se rend compte que les échecs existent et que la compréhension d’une même phrase peut-être plurielle. On en arriverait presque à maudire sa langue qui permet les doubles sens, les non-dits et les sous-entendus.

Au nouveau siècle, les gens sont tombés dans la multitude des liens sociaux qu’offre le web. D’abord le mail, petit phénomène qui a réduit les appels téléphoniques, les contacts directs… puis tous les réseaux dits sociaux qui ont fini de boucler la chose en laissant le « like » gérer ses humeurs et ses coups de coeur à la place d’un échange franc marqué par quelques mots abandonnés sur un blog ou sur une page.

Je m’en plains un peu parce que le retour sur son travail est diminué et la crise d’angoisse face à son évolution plus grande. Il reste que dessiner est un mélange d’envie, de besoin et d’objectifs à viser.

Jeune auteur, je voulais:

 - faire de la BD
- collaborer avec l’un ou l’autre nom qui me parlaient
- arriver à vivre au minimum de mon dessin
- croire que la chance m’aiderait à tenir sur le long terme.

Actuellement, j’ai quand même « réussi » selon mes propres critères… mais j’avais planifié mes envies jusqu’à 30 ans environ. J'ai 38 ans. Je dois bien avouer que depuis mon premier album, je saute de petit projet en petit projet et, ce, sans trop communiquer.

Entre cette période et maintenant, j’ai cherché à muter ou à ouvrir le jeu au maximum pour pouvoir travailler mon dessin sous toutes des formes différentes: BD, illus pour enfants, charadesign, livres scolaires, etc. En fait, entretemps, j’ai surtout fait un repli sur ma famille et mon gamin qui a justement des soucis de « communication ». Il parait que c’est en partie génétique ces petits soucis. Quand on apprend ce genre de choses, il faut arriver à ne pas se sentir coupable… même si parfois, on a l’impression d’avoir une sorte d’effet miroir qui se produit, même si par moment les épreuves que l’on affronte ressemblent à des lieux communs de sa propre petite enfance. Evidemment, ici, les petits détails marquants deviennent des poutres aveuglantes qu’on se prend chaque jour dans la figure. Si je devais résumer les choses, lors de son apprentissage de la lecture, il ne savait quasi rien lire. Rien faire lui-même parce que les lettres ne semblaient pas avoir une vraie signification pour lui. Tous les enfants doivent comprendre comment marche la langue maternelle, certains auront un déclic mais mon gamin aura juste beaucoup de travail à faire pour arriver à ce que la norme va qualifier de « minimum » pour pouvoir suivre un parcours scolaire classique. Je suppose que ceux qui suivent mes aventures savent du coup pourquoi j’ai accepté et voulu faire un « Pouss de Bamboo » ?! Partager un récit moyennement complexe par l’image en réduisant l’interaction du texte, c’était LE livre qu’il me fallait à ce moment là. Depuis, lui et moi, nous avons heureusement pu faire du chemin avec les lettres.

Par la suite, j’ai navigué et j’ai réalisé quelques jeux de société et ça m’a mené à faire une BD dont vous êtes le héros. C’est une logique logique, non ? L’avantage du jeu de société, c’est que pas mal de choses se passent hors du cadre de la lecture pure. Il y a des gestes, des choses à comprendre et c’est un moyen de passer un moment ensemble sans se heurter à l'écrit encore une fois.

Dans le même laps de temps, il y a aussi pleins de choses cachées et de projets avortés évidemment.Il y avait un spectacle musical avec un chanteur qui était bien lancé et qui n’a pas connue la fin prévue. Des passages pour des projets visuels pour des jeux vidéos. Des tests pour développer des personnages plus ou moins connus. Quel est l’intérêt de parler de ses échecs ? Quel est aussi l’intérêt de se gausser de ses éventuelles réussites ? Ah oui, communiquer.

COM-MU-NI-QUER.

À l’époque des blogs BD, je me souviens avoir tenté de faire un long récit et j’écrivais aussi un peu plus sur mon travail. Le côté « vie de l’auteur » me semblait interpellant pour mes proches et ceux qui ignorent comment fonctionne la vie de tous les jours. On m’a dit que mon écriture ressemblait à du pus qui devait sortir d’une plaie, que je n’étais pas Larcenet et qu’on se moquait de mon quotidien ou encore que, vraiment, dans mes tentatives de planches gags, je n’étais pas vraiment marrant. Le tout dans un laps de temps assez court. Je n’ai plus trop parlé par la suite. Une fois de temps en temps. Pour dire. Pour chanter le « Alive, I’m still alive » de mon adolescence presque. C’est très important d’être vivant, faut dire. Le savoir et le faire comprendre aux gens permet aussi de se placer malgré tout dans une possible posture de communication: je suis là, on peut parler… si tu veux, si tu LE veux.

COM-MU-NI-QUER.

Il faudrait qu’en 2015, j’essaie de sortir un peu plus encore de chez moi pour revoir en face mes éditeurs. On a réduit les séances de suivi pour mon fils à 2 par semaine. En fait, c’est presque jouable de partir quelques jours du coup ? Je ne devrais pas vous parler de mon fils parce que j’ai remarqué que si je croise une personne proche ou non qui est au courant des difficultés quotidiennes, la seule réponse possible est « ça va !». C’est l’art de remettre les choses à SA norme. « Ils gèrent, ça va ! ». C’est l’art aussi de ne pas trop s’investir face à la personne aussi mais c’est une autre histoire. Mon fils va donc bien, il est là où il devrait être et dans la norme, il peut sans doute donner l'illusion à plus d'une personne car il est évidemment très intelligent. Sinon,idéalement, si je sors, j’espère croiser du monde et échanger du lien social. Je pense que mes deux grandes tentatives en 2014, Darnétal et Andenne pour ne pas les citer, ont été plaisantes pour tout le monde. D'autres devaient s'ajouter mais la communication encore une fois n'a pas permis que ça se réalise.

Comme je dois COMMUNIQUER sur ce que je fais - ce que je suis, autant que ça reste de l’ordre du non-dit si possible -, je vous laisse des visuels de mon dernier artbook.

Il est possible que ce post soit aussi le dernier sur ce blog - un blog sans texte, c'est ridicule et il est très possible que la moitié des gens n’ont pas réussi à lire tout le texte que j’ai posté. Ce n’est pas grave. Pour ceux qui veulent du 100% visuel et du zéro blabla, j’ai ouvert un tumblr. Il contient des images que je poste aussi sur FB et ces deux adresses sont beaucoup plus vivantes que ce blog.

TUMBLR - http://yuio-illustration.tumblr.com/
FB - https://www.facebook.com/pages/Yuio/93536807816?ref=bookmarks

Pour ceux qui le désirent, ils savent que les coordonnées mail sont sur ce blog ou sur la page d’intro de mes artbooks. C’est essentiellement pro… mais si vous avez envie de communiquer, un peu, c’est possible.


Bonne journée.

Y.

 

book 2015 72 colok HR-1

 

book 2015 72 colok HR-2

 

book 2015 72 colok HR-3

 

book 2015 72 colok HR-4

 

book 2015 72 colok HR-5

book 2015 72 colok HR-6

book 2015 72 colok HR-7

book 2015 72 colok HR-8

book 2015 72 colok HR-9

book 2015 72 colok HR-10

book 2015 72 colok HR-11

 

book 2015 72 colok HR-12

book 2015 72 colok HR-13

Partager cet article

Published by Yuio
commenter cet article
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 08:47

paysage 3359 corrdim

Partager cet article

Published by Yuio
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 18:18

Partager cet article

Published by Yuio
commenter cet article
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 15:37

av TL colok
av TL colok
par Yuio

Partager cet article

Published by Yuio
commenter cet article
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 14:24

paysage 2231 corrdim

Partager cet article

Published by Yuio
commenter cet article
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 14:16

av frise colok
av frise colok
par Yuio

Partager cet article

Published by Yuio
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 18:57

tmnt colok

Partager cet article

Published by Yuio
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 18:56

astro colok2

Partager cet article

Published by Yuio
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 18:54

perso1

 

perso2
perso1
par Yuio

Partager cet article

Published by Yuio
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 06:25

macro 1222 corrdim

 

macro 1268 corrdim

 

macro 1258 corrdim

 

macro 1195 corrdim

Partager cet article

Published by Yuio
commenter cet article

Encore plus ?