Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coup de Bec

 

Yuio
canard
et crayons
 
face.jpg
enveloppe.gif++ 00 32 81 41 38 22

(travail uniquement)

 

enveloppe.gifmail

enveloppe.gifUn petit clic sur
les carrés et vous

arrivez sur mes

books virtuels









 *NEW*
Capture d’écran 2010-06-21 à 20.45.48
*NEW*
Capture d’écran 2010-06-21 à 20.47.12
*NEW*
Capture d’écran 2010-06-21 à 20.47.32

- - -
Un simple clic sur
les liens externes
et vous me découvrez
encore plus.


- ITW du cafésalé -
- Source Wikipédia -

- - - - -

Yuio on Facebook

Dernières Publications

 

 

jade 320 u six pieds sous terre bd

 

CFSL-artbook-4-ankama

 

images

 

J606Ucouv300

 

Capture d’écran 2010-08-23 à 07.02.57

 

Capture d’écran 2010-08-23 à 07.02.42

 

cfsl artbook3

 











Remember

Références

Milan,Turbulence Presse, Plato magazine, Averbode, Erasme, Labor, Van In, Dargaud, Vents d'Ouest, Delcourt, Glénat, Soleil Editions, Dupuis, Petit à petit, Corporate Fiction, Picto Communication, Megaram, Ifood, un pas plus loin, Speculoos, Communauté française, Ville de Namur, Mutualités Chrétiennes, Mutualités Socialistes, Oxfam, T.E.C, ND, Axiom, ImageComics.
20 septembre 2006 3 20 /09 /septembre /2006 09:51
Samedi, je suis sorti de chez moi pour aller à un mariage. Le deuxième de la semaine à vrai dire mais cette fois, mon rôle était assez simple: venir à la soirée et en profiter.

Ma femme et moi, nous avons donc bouclé sur les rotules cette semaine qui semblait avoir deux dimanches et deux lundis. On a pas l'habitude de voir tant de monde et de sortir tout simplement de manière aussi répétitive. Pour ma défense, je vais avouer que je suis passé à la fête de la BD d'Andenne pour saluer quelques copains: j'ai donc accumulé d'autres kilomètres à mon compteur en plus des mariages.

Pourquoi je parle des mariages ? Je crois que l'on se rend compte parfois de plusieurs choses lorsque des gens doivent se retrouver: on apprécie la retrouvaille, on déteste ce que l'autre est devenu et on redécouvre des personnes à travers leurs enfants. J'ai donc eu droit à tout ça et je me suis rendu compte que j'aimais beaucoup plus mes vieux fantômes du passé que mes démons présents. Pour éclaicir ma phrase, je dirais que les gens que j'ai pu cotoyer lors de mon adolescence me semblent parfois plus proches que certaines connaissances plus récentes. C'est sans doute parce qu'à l'époque, je n'avais pas autant de tortures mentales à gérer et parce que tout semblait plus simple.

Avec le temps, j'ai accumulé les contacts professionnels et tout tourne autour de la BD... même dans mes loisirs parfois. Ce cercle fermé a été rompu momentanément en parlant d'autres choses avec des gens qui sont loin de ma sphère: j'ai juste apprécié de parler de choses variées. Je vais d'ailleurs tenter d'en revoir certains lors d'une occasion ou une autre. Hier soir, j'ai représenté quelques personnes croisées à la soirée pour leur faire un clin d'oeil... une sorte de remerciement idiot exprimé de la seule manière que je peux lorsque je suis chez moi: par le dessin.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

tata jacqueline 24/09/2006 23:49

Mon petit trèsor d'amour, moi aussi ça m'a fait plaisir de te revoir

Yuio 21/09/2006 06:15

M Guadeloupe> Bin, faut sortir aussi. :)))Hephez> Non, j'ai fait 3 catégories. Ceux qu'on retrouve, ceux qu'on déteste et ceux qu'on redécouvre. Au final, on sort peu pour voir cexu qu'on déteste !!!Steve> Merci

steve 21/09/2006 00:29

les expression de tes amicanards sont vraiment superbe, on sent une belle tendresse dans ton trait qui mérite le détour!

Hephez 20/09/2006 22:21

Il est bien sympa, ce petit dessin. Et je trouve que le traité fait très "fantômes du passé" (pour parler graphisme   ;)   )Et puis, on ne déteste pas forcèment ce que tous sont devenus, si ?

Mr P. Guadeloupe et reflexions ---> 20/09/2006 11:43

Mon dieu : il y a un monde là, dehors ?
P'tain, on me dit jamais rien à moi.

Encore plus ?