Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coup de Bec

 

Yuio
canard
et crayons
 
face.jpg
enveloppe.gif++ 00 32 81 41 38 22

(travail uniquement)

 

enveloppe.gifmail

enveloppe.gifUn petit clic sur
les carrés et vous

arrivez sur mes

books virtuels









 *NEW*
Capture d’écran 2010-06-21 à 20.45.48
*NEW*
Capture d’écran 2010-06-21 à 20.47.12
*NEW*
Capture d’écran 2010-06-21 à 20.47.32

- - -
Un simple clic sur
les liens externes
et vous me découvrez
encore plus.


- ITW du cafésalé -
- Source Wikipédia -

- - - - -

Yuio on Facebook

Dernières Publications

 

 

jade 320 u six pieds sous terre bd

 

CFSL-artbook-4-ankama

 

images

 

J606Ucouv300

 

Capture d’écran 2010-08-23 à 07.02.57

 

Capture d’écran 2010-08-23 à 07.02.42

 

cfsl artbook3

 











Remember

Références

Milan,Turbulence Presse, Plato magazine, Averbode, Erasme, Labor, Van In, Dargaud, Vents d'Ouest, Delcourt, Glénat, Soleil Editions, Dupuis, Petit à petit, Corporate Fiction, Picto Communication, Megaram, Ifood, un pas plus loin, Speculoos, Communauté française, Ville de Namur, Mutualités Chrétiennes, Mutualités Socialistes, Oxfam, T.E.C, ND, Axiom, ImageComics.
7 avril 2007 6 07 /04 /avril /2007 12:10


Vendredi matin, très tôt pour certains mais heure normale pour moi, nous avons pris la direction de Zavemtem - l'aéroport de Bruxelles. Grâce à la Grande Ourse ASBL et au festival BD de Québec, je me retrouve dans des avions et à traverser des étendues d'eau, de terre aussi,... pour arriver à Montréal.

A peine après 3 films de qualité moyenne (une nuit au musée, Eragon et un film dont j'ai oublié le nom), nous sommes arrivés à Montréal. Première impression, on est certainement pas arrivé à la bonne saison. Lors des balades, par habitude, j'essaye de shooter dans les petits morceaux de neige mais ils sont tellement glacés que je manque d'y laisser un morceau de mon pied: c'est des masses blanches monolythiques, il faut que je m'y fasse parce que ça n'a rien à voir avec la traditionnelle poudreuse belge... mais j'ai l'esprit joueur et je crois avoir presque réussi à retenter l'expérience par 3 fois en moins d'une heure...

On dort dans le quartier gay de la ville, il y a quelques cafés ou bars qui semblent leur être réservé mais si l'on ne prend pas attention, le quartier semble comme tous les autres quartiers du coin: un ensemble d'habitations à l'allure un peu anguleuse avec de la  neige devant et de la glace sur toutes les choses possible.



La première nuit a eu des allures de "Lost in translation", le corps ayant envie de se lever mais le mental voulant tenter de s'appliquer un nouvel horaire. Comme il n'y a pas de jolie blonde, pas de karaoké, pas de bain à bulle ou de piscine: c'est le mental qui a quand même pris le pas et j'ai suffisamment d'heures de sommeil. 

J
e n'ai pas encore eu de vrai décalage. Je prends le temps qu'il faut pour bosser un minimum et j'arrive à me réveiller à 4H00 (heure locale)pour travailler et surtout parler à ma famille via Skype. Le temps que les autres décident de bouger, j'ai déjà presque accumulé 5 à 6 heures de mise en couleurs pour FDLC. Parfois je tente de chercher des choses ou de délier ma main mais j'ai l'esprit trop plaqué sur le projet à finir que pour arriver à me laisser aller.




Je pourrais parler des choses idiotes comme de la quantité d'eau incroyable dans le pot des WC's et de ma frayeur de tout éclabousser au moindre dépôt de mon intestin... Je pourrais aussi parler des petites différences culturelles sur la notion des gosses... mais je raconterai ces choses limite croustillantes, limite gores à ma famille proche. ^^

On a goûté à la poutine. Ce plat ressemble à ce que pourrait faire un étudiant lors d'une soirée de guindaille après avoir mélangé des spaghettis pas cuits, de la sauce bolognaise à prix soldé et un litre de bile brûnatre. Passé l'aspect, ça se mange plutôt bien et ça nourrit son homme - on pense que ça doit même nourrir des ours parfois tellement ça doit exploser le quota de gras pour l'hiver.
La base semble être des frites cuites dans de l'huile un peu datée (frites brûnes bizarres), une sauce brûne à base de boeuf si je me trompe pas et du fromage qui fait schouik schouik du style cheddar mais blanc (bien qu'on m'a assuré que la couleur peu varier).


Partager cet article

Repost 0

commentaires

cubik 10/04/2007 10:18

rhaaaaaaaaaaa poutine, bonheur, rhaaaaaaaaaaaaaa

Loutre 09/04/2007 13:07

C'est foudingue, heureusement que tu tiens ton blog à jour, parce mon chéri ne me raconte pas tout !Bon, mangez pas trop de poutine sinon Air Canada va vous faire payer deux places par personne en rentrant.

Talden 09/04/2007 09:58

C'est marrant, tous les belges qui ont été au Canada/Québec m'ont toujours parlé de la Poutine avec horreur... Vous avez dû tomber sur un resto qui en faisait une bonne!
(Pratique, sinon, le fait de se lever à 4h du matin pour éviter le décalage horaire. La solution était toute bête!)
A bientôt. 8)

cadou 09/04/2007 09:27

Salut mon canard,Goute quand même un dessert au sirop d'érable!

goubliboulga 08/04/2007 18:48

Elle vit à Québec :o)

Encore plus ?