Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coup de Bec

 

Yuio
canard
et crayons
 
face.jpg
enveloppe.gif++ 00 32 81 41 38 22

(travail uniquement)

 

enveloppe.gifmail

enveloppe.gifUn petit clic sur
les carrés et vous

arrivez sur mes

books virtuels









 *NEW*
Capture d’écran 2010-06-21 à 20.45.48
*NEW*
Capture d’écran 2010-06-21 à 20.47.12
*NEW*
Capture d’écran 2010-06-21 à 20.47.32

- - -
Un simple clic sur
les liens externes
et vous me découvrez
encore plus.


- ITW du cafésalé -
- Source Wikipédia -

- - - - -

Yuio on Facebook

Dernières Publications

 

 

jade 320 u six pieds sous terre bd

 

CFSL-artbook-4-ankama

 

images

 

J606Ucouv300

 

Capture d’écran 2010-08-23 à 07.02.57

 

Capture d’écran 2010-08-23 à 07.02.42

 

cfsl artbook3

 











Remember

Références

Milan,Turbulence Presse, Plato magazine, Averbode, Erasme, Labor, Van In, Dargaud, Vents d'Ouest, Delcourt, Glénat, Soleil Editions, Dupuis, Petit à petit, Corporate Fiction, Picto Communication, Megaram, Ifood, un pas plus loin, Speculoos, Communauté française, Ville de Namur, Mutualités Chrétiennes, Mutualités Socialistes, Oxfam, T.E.C, ND, Axiom, ImageComics.
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 19:41

Capture d’écran 2013-11-18 à 10.02.22

 

 

 

Je pense que beaucoup de gens ont du remarquer que je postais moins de choses sur ce blog.

Il y a plusieurs raisons qui ont calmé mon activité.

Une des premières est relativement simple. Pour des raisons assez personnelles et aussi professionnelles, j'ai eu une sacrée perte de Mojo en fin d'année 2012. Il y a eu des hésitations sur le fait de pouvoir/vouloir continuer. C'était un peu le bordel parce que je n'arrivais plus à réellement hiérarchiser mes "envies" dans le dessin. Vivre bien n'est pas nécessairement vivre mieux. J'ai donc plus ou moins réfléchi pendant de long mois pour… me retrouver en 2013 avec 30 à 40% de travail en moins et une reprise forcée puisqu'il faut bien manger. Dans le même temps, il faut bien que je fasse une des choses que je pense faire le mieux: tracer des lignes, tenter des histoires et mélanger des couleurs pour créer mon petit monde.

Dans les différentes choses qui m'ont un peu fatiguées, il y a le "plan dessin" qui se transforme en horreur à vivre. On a tous des projets qui sont sur papier intéressants: le brief semble clair, les indications explicites et on part en précisant les choses sur contrat [qu'on espère faire signer en amont du travail, même si souvent c'est surtout en aval que ça arrive]. Il reste que la tendance actuelle - hors éditeurs habituels - est que beaucoup de gens viennent DE L'ENFER. Quelques exemples ? : des projets urgents qui durent 6 mois […ce qui prouve qu'un interlocuteur unique est souvent mieux qu'un effet collégial pour avancer sur un projet et être dans les temps], des demandes d'illustrations où finalement on a réalisé un tiers de plus que la demande initiale […ce qui oblige à revoir le planning et à dormir moins], des paiements qui se font en dehors des délais raisonnables [… ce qui oblige à accepter des petits boulots pour combler le trou financier et dormir moins], des retouches par le client sur la chromatique générale des couleurs [… ce qui oblige à prendre sur soi et à se dire que l'on n'est pas maitre de son oeuvre], etc. Bref, de quoi se couper une oreille ou se mettre à boire de l'eau en fût pour imploser au plus vite.

Ensuite, dans mes réflexions idiotes, je me rends compte que j'ai trop de casquettes différentes aux yeux des gens. Je pourrais dire que je suis polyvalent si je cherche un terme positif mais je peux aussi écrire que je suis un bâtard pour le côté négatif. Coincé entre l'illustration, la bande dessinée, la couleur et même parfois la pédagogie, on me demande tous les jours des choses qui allongent mes journées sans raison. L'exemple le plus flagrant serait la charge des devis [ dont 1% sera un réel boulot pour le futur] mais aussi des contrats, factures [entrées comme sorties], demandes de renseignements, d'interviews, de conseils sur tel ou tel projet/dessin, de photos illustratives [Ah oui, parce que j'essaie aussi de m'amuser en photo et ça nuit encore plus à fixer une image claire sur Yuio™] ou même de DESSINS GRATUITS [Que je refuse parce que mon boucher ne m'offre pas de saucisses gratuites quand je lui demande… et que j'essaie de faire un peu comme "Mr tout le monde"].
Tout ça est normal, ça fait partie du métier mais parfois, ça étouffe. Ce n'est pas créatif et la source de mes envies, c'est d'ÊTRE créatif… de DESSINER.

Du coup, j'avoue avoir moins envie de poster comme un poney sauvage. Moins envie de galoper comme un crayon fougueux puisque j'ai l'impression de devoir dormir/boulot/corriger/courir/... et facturer [je le fais le dimanche souvent…il faut bien avoir un cérémonial]

Toujours dans mes réflexions de 2012, je me suis rendu compte que j'avais plus ou moins fait un "plan de carrière" jusqu'à mes 30 ans. Envie de bosser avec machin, collaborer avec bidule, faire un album sur tel thème … et j'y suis plus ou moins arrivé. Après, je n'avais pas trop planifié de choses. Je me laisse un peu porter par les propositions qui viennent et arrivent. J'ai de la chance parce que le boulot, même en période de Mojo moyen, il n'est jamais tombé à zéro. Je suis juste passé de overbooké à occupé assez sérieusement.

En fait, j'ai du faire une sorte d'indigestion. J'ai vomi des dessins un peu sales et il faut que je me remette de tout ça. Un peu trop de trop et l'estomac créatif déraille, la bouche garde un goût âcre et les yeux piquent parce que l'ensemble attaque petit à petit toutes les parties du corps.

Si vous avez lu jusqu'ici, vous aurez remarqué que je ne parle que du professionnel. Le personnel, je le sous-entends parfois via FB. L'année 2012-2013 a été rude pour des raisons humaines. La mort, la disparition d'amitiés, la découverte d'une faiblesse chez son enfant - la dysphasie est un handicap invisible -… ne m'ont pas vraiment consolidé. C'est si simple à écrire mais moins facile à vivre. Cependant, on a toujours réussi à garder l'équilibre nécessaire pour s'en sortir et depuis peu, toute la famille arrive à RESPIRER un peu mieux mais l'idée donnée par les spécialistes entourant mon fils est stressante :  vivre un peu au jour le jour. Tout ça revient donc à aussi avouer une difficulté de se projeter, de boucler une boucle avec ce "plan de carrière" un peu flou depuis quelques temps (cf.10 lignes plus haut). 

Voilà. J'aime dessiner mais tous les petites choses sur le côté m'ont mis dans le doute sur ce que je devais faire ou produire. Comme dit plus haut, je me suis juste un peu plus replié sur moi pour donner du temps à mon enfant et à mes projets. Il n'y a que la communication qui en a souffert et pourtant c'est relativement important de communiquer sur son travail quand on est freelance. Les posts sur FB sont plus nombreux et je vous invite à consulter la page de temps à autre: https://www.facebook.com/pages/Yuio/93536807816 . Pour les fidèles du blog, je tenterai d'être plus vigilant pour la suite de nos aventures - les miennes et les vôtres - et donc je vais réouvrir la vanne aux images et surtout aux dessins. Promis.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yuio
commenter cet article

commentaires

pierre mosnier 17/12/2013 22:43


Bonjour Sieur Yuio,


Et bien !


 


C'est chouette de revenir comme ça.


Je vois bien qu'il y a des changements, des apports, des questions, des remises en question.


Je crois bien que ces "ecueils" sont autant de questions, d'imprévus, de fissures, de remèdes.


C'est bien, c'est mieux.


Le temps doit être prit correctement, c'est la condition.


Vos photos sont belles, vos dessins sont beaux.


Je crois savoir que vous enseignez ?


J'aimerai avoir cette chance.


Et si vous faisiez des dessins politiques ?


Je sais que les frites en Belgique sont les meilleures (hexagonales et à l'huile de boeuf).


Un petit choc dans l'harmonie, une transgression de la normalité.


Ca fait longtemps depuis l'Europe qu'on a plus eu de blagues Belges ; ça manque.


Pierre


 


 


 

ManuSw 20/11/2013 23:09





 Hop, une petite photo de Prunus simonii, que je vais traduire pour l'occasion en Prunier des Simon. Une pensée pour les Simon, d'une plus grand au plus petit !

phil 20/11/2013 20:17


 pas facile ce travail que tant de lecteurs ont du mal à imaginer comme tel...un travail


 


Courage Etienne,

Yuio 20/11/2013 21:21



Merci. Pas facile mais pas le plus rude non plus.



Encore plus ?